Coup de matraque sur la « tronche » des GAULOIS RETRAITES

Décidemment la liste des mauvais coups s’allonge. Après la période désastreuse du quinquennat  « HOLLANDE », ou les retraités ont eu leur pension évoluer de 0,2% en cinq ans (soit 0,04% chaque année) !

C’est maintenant au tour du gouvernement actuel et du Président de la République de nous enfoncer la tête sous l’eau !…

Ainsi, après l’augmentation de la CSG (+1,7%) ponctionnée aux retraités percevant au moins 1 200 €uros brut par mois et, comme si cela n’était pas assez punitif, le pouvoir en rajoute une couche.

Dorénavant ce sera la désindexation de l’évolution des retraites et pensions par rapport à l’évolution des prix à savoir :

  • 2018 = +0,00% (évolution des prix prévisibles +2,3% ?)
  • 2019 = +0,30% (évolution des prix prévisibles   ? )
  • 2020 = +0,30% (évolution des prix prévisibles   ? )

Quelques éléments complémentaires :

2018 :

  • très forte augmentation des produits pétroliers
  • forte augmentation des assurances
  • forte augmentation des produits de consommation courantes (alimentation)
  • forte augmentation de l’électricité et du gaz
  • forte augmentation des mutuelles
  • forte augmentation du contrôle technique automobile
  • etc….

Alors avec les « promesses » de la diminution de la taxe d’habitation les retraités « trop gâtés » n’auront pas à se plaindre !… que nenni car ;

que deviennent :

  • les taxes sur l’eau
  • la taxe d’enlèvement des ordures ménagères
  • la taxe de l’audiovisuel ?

Et nous apprenons que pour compenser le manque de trésorerie des Collectivités locales, celles-ci pourraient augmenter les taxes foncières dévolues aux propriétaires !…

Ainsi ceux qui ont fait l’effort de payer pendant 20 ans voire 25 ans leur habitation principale en guise de récompense continueront leur effort à vie. ( il ne faut pas décourager celles et ceux qui ont volontairement fait le choix de l’effort !)

Très belles perspectives pour les personnes âgées qui vont pouvoir sans bruit glisser peu à peu vers une situation d’assistés ou d’économiquement faible.

Vraiment, vraiment, Monsieur le Président un très grand merci de leur part.

Un représentant du vieux monde.