Le 15 mai 2014 l’UIAFP-FO appelle les fonctionnaires et les agents publics à la grève et à la mobilisation

Le 15 mai 2014
l’UIAFP-FO appelle
les fonctionnaires et les agents publics à
la grève et à la mobilisation
 

L’Union Interfédérale des Agents de la Fonction Publique FO (UIAFP-FO) appelle tous les fonctionnaires et agents publics à faire grève et à participer massivement aux initiatives prises le 15 mai 2014 dans tout le pays contre l’austérité et pour les revendications dont l’augmentation de la valeur du point d’indice.

Dans son allocution du 16 avril, le Premier Ministre a confirmé et précisé le super plan d’austérité de 50 milliards de baisse des dépenses publiques pour :

–       financer le « pacte de responsabilité » de 30 milliards « d’allègements de charges » aux entreprises,

–       et réduire les déficits publics.

En conséquence, les salariés payent le prix fort de cette austérité :

–       Gel des prestations sociales et familiales,

–       Gel des pensions et retraites jusqu’en octobre 2015,

–       Gel du point d’indice des fonctionnaires jusqu’en 2017 (cela fera au total 8 années sans augmentation) !

Les usagers auront encore moins de services publics, moins de qualité de service, moins d’égalité républicaine :

–       Moins d’Etat : 18 milliards d’économies avec fermetures de services et réduction des effectifs.

–       Moins de collectivités locales et de services publics de proximité : 11 milliards de baisses des dotations d’État, suppression des départements (conseils généraux), réductions des régions, accélération des intercommunalités.

–       Moins de sécurité sociale et de soins : 10 milliards d’économies sur la santé, 11 milliards sur la sécurité sociale et les prestations sociales 

Les entreprises auront plus de cadeaux avec la confirmation du pacte de responsabilité et des 30 milliards d’exonération de « charges » sociales financées par le plan d’économies.

Pourquoi l’UIAFP-FO n’a pas signé l’appel des fédérations nationales inter fonctions publiques CGT, CFDT, FSU, UNSA, Solidaire et CFTC ?

Ces organisations n’ont pas accepté les précisions indispensables que nous sollicitions en premier lieu la condamnation du pacte de responsabilité financé par le plan de 50 milliards de réduction des dépenses publiques  

L’UGFF-CGT souhaitant le syndicalisme rassemblé à tout prix, a choisi de faire l’impasse sur cette question fondamentale et donc de tromper (par défaut les agents) pour permettre à la CFDT, l’UNSA et la CFTC signataires du pacte de responsabilité d’appeler au 15 mai (et de se dédouaner) 

L’UIAFP-FO appelle à l’unité sur une base claire.

Certains médias ont laissé entendre que FO ne s’associait pas à cette action, car pas signataire du communiqué commun.

Il n’en est rien ! L’UIAFP-FO appelle sans ambigüité le 15 mai à la grève et à la mobilisation. Les préavis de grèves sont déposés à cet effet.

Dans le prolongement de la grève interprofessionnelle du 18 mars contre le pacte de responsabilité, l’UIAFP-FO s’est adressée aux fédérations inter fonctions publiques CGT, FSU et Solidaires par mail le 16 avril (nous n’avons pas de réponse à ce jour), dont voici des extraits :

« Chers camarades,

Pour FO, l’allocution du Premier ministre ce jour (16 avril 2014) à l’issue du conseil des Ministres nous semble devoir nous rassembler encore davantage.

La politique d’austérité est maintenue et renforcée par ce discours.

Après notre action commune interprofessionnelle du 18 mars dernier, nous pensons sincèrement que nous pouvons appeler ensemble à la grève de manière très claire pour le 15 mai sur l’ensemble des 3 versants de la Fonction publique et pérenniser notre cahier de revendications commun contre le pacte de responsabilité et de solidarité.

(…) FO ne peut pas s’associer à la CFDT et l’UNSA qui soutiennent le pacte de responsabilité, (…).

Si vous souhaitez rester sur les mêmes postions et modalités de l’intersyndicale du 3 avril dernier, nous le regretterons au regard des enjeux (…) »

Pour sa part, la fédération s’adresse à ses homologues de la territoriale et de la santé CGT et Solidaires pour un appel commun.

Nous invitons nos structures régionales, départementales et locales à prendre les contacts avec les autres organisations syndicales pour un appel commun le 15 mai condamnant le pacte de responsabilité financé par le plan d’austérité de 50 milliards et mettant l’accent sur les revendications notamment concernant la revalorisation de la valeur du point d’indice.

Il ne s’agit pas de chercher la polémique, mais de tenter de rassembler le plus largement possible sur la base de revendications claires.

Notre « cahier revendicatif ».

Plus que jamais, la Fédération FO appelle les fonctionnaires et agents publics à participer massivement à la grève et aux manifestations le jeudi 15 mai prochain pour exiger du gouvernement l’arrêt de cette politique suicidaire et réaffirmer leurs revendications :

     Retrait du pacte de responsabilité et l’annulation des coupes budgétaires de 50 milliards sur les dépenses publiques.

     Dans la fonction publique, l’augmentation immédiate de 8 % de la valeur du point d’indice et l’attribution de 50 points d’indice.

     Dans le secteur privé, l’augmentation générale des salaires par la revalorisation des coefficients et points d’indice devant se traduire par au moins 230 euros de plus par mois pour tous.

     Défense des Statuts et des conventions collectives nationales.

     Refonte et la revalorisation de la grille indiciaire.

     Arrêt des suppressions de postes et la création des emplois nécessaires.

     Rejet de tout acte de décentralisation supplémentaire qui aurait pour objectif de faire disparaître les départements ou diminuer le nombre de régions avec toutes les conséquences désastreuses en termes d’abandon des missions et de statut des personnels.

     Abrogation de la loi « HPST » (Hôpital Patient Santé Territoire) et de la loi « MAP (modernisation de l’action publique) Territoriale et d’affirmation des métropoles » 

Le gel des salaires, ça suffit !

Nous ne pouvons accepter de voir les salaires gelés cette année, en 2015, 2016 et 2017 ! Depuis 2010, début du gel du point d’indice, les fonctionnaires et agents publics ont vu leur pouvoir d’achat reculer de 7,68 % (indice INSEE avec tabac), auquel il faut rajouter l’augmentation de la cotisation retraite de 0,64% sur la même période ! Le manque à gagner mensuel est très important :

     un(e) collègue à l’échelle 3, au 6ème échelon (indice majoré 321), perd chaque mois 124 €,

     un(e) collègue à l’échelle 5, au 10ème échelon (IM 380), perd chaque mois 146 €,

     un(e) collègue en catégorie B NES 2ème grade, au 8ème échelon (IM 405), perd chaque mois 156 €,

     un(e) collègue infirmier(e) en catégorie A 1er grade 6ème échelon (IM 456), perd chaque mois 176 €,

     un(e) attaché(e), au 7ème échelon (IM 496), perd chaque mois 191 €,

     etc.

Utilisons des formules simples et parlantes pour les agents et mettons en avant les reculs concernant les questions de rémunération, de carrière et de conditions de travail (manque d’effectif).

Le 15 mai est déterminant, organisons nous !

Nous savons, compte tenu notamment de la violence des mesures, que bon nombre de nos collègues pourront être dépités et même afficher une forme de résignation. Notre action militante est donc déterminante pour que s’établisse un rapport de force à la hauteur des enjeux ! Car rien n’est joué !

 

A cet effet, nous devons prendre les mesures d’organisations indispensables telles que :

–       coordination de nos actions au plan départemental avec les syndicats FO de l’État et nos GD, en lien avec l’UD,

–       dépôt de motion en préfecture, auprès des administrations territoriales et hospitalières,

–       organisation de manifestations, de rassemblements,

–       organisation d’AG des personnels au plan local voire départemental,

–       multiplier les communiqués de presse en s’appuyant sur les conséquences concrètes des mesures d’austérité en matière d’emplois publics, d’accès au service publics, d’impact économique local par la perte de pouvoir d’achat. Les communiqués doivent être courts, ne traiter que d’un sujet à la fois avec un titre court et attractif.

Nous vous adresserons du matériel de propagande pour vous aider à mobiliser.

Bon courage à toutes et tous

Paris, le 23 avril 2014           

Share to Facebook
Share to Google Plus