Gel des promotions dans la Fonction Publique : courrier réponse du Premier ministre

Gel des promotions dans la fonction publique : courrier réponse du Premier Ministre

A la suite de la dernière réunion sur les « parcours professionnels carrières et rémunérations » du 13 février où toutes les organisations syndicales avaient quitté la séance, et  avaient réagi en commun par un communiqué aux propos de Messieurs Peillon et Le Roux sur l’éventuel gel des carrières, lUIAFP/FO a reçu un courrier du Premier Ministre (lire ci-joint).

Si celui-ci se veut rassurant sur le gel des carrières, il persiste à placer la fonction publique dans le cadre budgétaire contraint de l’austérité et du dogme de la réduction des dépenses publiques.

D’emblée, le Premier Ministre appelle à « rénover notre modèle de fonction publique », « à assurer une plus grande transparence sur notre gestion ». Selon le Premier Ministre,  « Pour y parvenir, il n’y a qu’une seule méthode, le dialogue social ». A ce sujet, lpremier Ministre précise « qu’il a bien noté que les organisations syndicales des fonctionnaires étaient prêtes à mener une discussion sur l’avenir de la fonction publique dans le contexte de rétablissement de nos comptes publics » !!

A cette fin, poursuit le Premier Ministre “J’ai demandé à Marylise Lebranchu d’ouvrir avec vous cette négociation qui  doit reposer sur des engagements réciproques car … la fonction publique doit participer à l’effort du redressement du pays. « Nous pouvons y parvenir par des économies et des réorganisations ».
 
Cette affirmation s’inscrit totalement dans la logique du « pacte de responsabilité » et des 50 milliards supplémentaires d’économies sur les dépenses publiques que le gouvernement veut imposer. Parmi ces économies, les rémunérations et le statut des fonctionnaires, en font partie.  Et pour conclure, le Premier Ministre dit « pouvoir compter sur le sens de la responsabilité des organisations des fonctionnaires pour s’engager dans cette démarche ».
 
Si nous avons pris nos responsabilités, ce n’est pas pour nous inscrire dans la logique du pacte de responsabilité, mais au contraire pour nous y opposer, en appelant à la grève et aux manifestations interprofessionnelles le mardi 18 mars. 
 
Depuis le meeting du 29 janvier, FO a été rejointe par d’autres organisations syndicales. Le 18 mars, va donc constituer un moment important pour affirmer l’ensemble de nos revendications qui sont contradictoires avec le pacte de responsabilité.
 
Le 18 mars tous en grève.
 
 Amitiés syndicalistes

Le Secrétariat Fédéral

Pour télécharger le courrier : cliquez ici 

Share to Facebook
Share to Google Plus