Congrès de la FSESP Toulouse 20 Mai 2014

Le 20 Mai a débuté le Congrès de la Fédération Syndicales Européenne des Services Publics à Toulouse.

Intervention de Didier Bernus à la Tribune :

LES SYNDICATS EUROPEENS DES SERVICES PUBLICS S’OPPOSENT À L’AUSTÉRITÉ

9ème Congrès de la Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP)

Intervention congrès FSESP – TOULOUSE 20-23 mai 2014

Chers Camarades

Je vous adresse le salut fraternel des fédérations Force Ouvrière affiliées à la FSESP et particulièrement celui de la fédération des personnels des services publics et des services de santé Force Ouvrière que j’ai l’honneur de représenter. Vous dire notre fiertéà ce que ce congrès soit organiséà Toulouse et saluer la qualité de l’accueil assurée par nos camarades.

Chers camarades, le contexte dans lequel se déroule notre congrès nous fonde à contester de manière la plus ferme qu’il soit les politiques d’austérité imposées par les États sur injonction des organisations internationales telles que le FMI, la Banque mondiale, la Banque centrale européenne ou l’Union Européenne.

Les traités budgétaires dont le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance qui introduit la règle d’or que FO, comme la CES condamne fermement sont une des expression de cette austérité.

Sans conteste, ces politiques mènent à une triple impasse :

– Impasse économique : l’austérité frappe durement et provoque la récession ou le fort ralentissement économique,

– Impasse sociale : avec la hausse du chômage, la perte du pouvoir d’achat, le recul des droits sociaux, des statuts, des conventions collectives des travailleurs, la précarisation des emplois, la suppression ou l’affaiblissement des services publics indispensables notamment aux personnes les plus défavorisées,

– Impasse démocratique : par le poids considérable des marchés financiers, des agences de notation, du dumping social qui guident l’action des politiques contre les volontés démocratiques exprimées notamment dans les élections. Ils imposent un modèle et une solution unique et globalisée.

Les dettes privées générées principalement par la spéculation et l’appétit insatiable des grands actionnaires ont été transférées aux finances publiques et maintenant les services publics sont désignés comme coupable de la situation! En France l’exemple de la banque Dexia illustre ce fait. Spécialisée dans le financement des investissements publics, cette banque a plongé de nombreuses collectivités territoriales et hôpitaux dans des déficits abyssaux à cause des emprunts toxiques. Cela correspond à plusieurs dizaines de milliards d’€ de pertes!

Non les services publics ne sont ni la cause ni responsable de la crise!

Le gouvernement français a décidé dans cette logique d’un plan d’austérité de 54 milliards d’€ de réductions des dépenses publiques d’ici 2017!

Tous les secteurs sont frappés : l’État, les Collectivités territoriales, lla Sécurité sociale et les Hôpitaux.

Ces économies sur les dépenses publiques doivent financer la baisse du coût du travail à hauteur de 30 milliards d’€. Cela va accentuer le dumping social, favoriser la spéculation, la rémunération du capital au détriment des salariés et des retraités.

Les fonctionnaires français voient leurs salaires, bloqués depuis 2010, gelés jusqu’en 2017! Des dizaines d milliers d’emplois publics supplémentaires seront détruits, les conditions de travail se dégraderont en core plus et il y aura toujours moins d’accès au services publics.

Mes chers camarades,

Oui, nous devons à l’échelon syndical européen poursuivre et accentuer notre opposition farouche et déterminée à cette austérité.

Oui, nous devons à l’échelon syndical européen revendiquer et soutenir les organisations syndicales pour :

– l’augmentation des salaires

– l’arrêt de la destruction de l’emploi public

car ce sont les éléments clés d’un service public de qualité accessible à tous.

Les collectivités territoriales, les hôpitaux ont besoins de moyens pour exercer leur mission et réaliser les investissements nécessaires à la préservation et l’amélioration de la qualité du service public.

Une autre Europe implique de rompre avec cette politique d’austérité!

 

LES SYNDICATS EUROPEENS DES SERVICES PUBLICS S’OPPOSENT À L’AUSTÉRITÉ

 

9ème Congrès de la Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP)

Toulouse, 20-23 mai 2014.

Ce sont les syndicats Français dont FO affiliés à la FSESP qui accueillent le 9ème congrès de la FSESP. Nos camarades FO des municipaux de Toulouse, sous la houlette de André FALBA, secrétaire général et membre des instances de la FSESP au titre de la fédération nous assurent de leur hospitalité et de leur disponibilité.

La FSESP regroupe les organisations syndicales des services publics de l’ensemble des pays européens.

Ce congrès verra Anne-Marie PERRET, présidente de la FSEP depuis 2005 issue des rangs de la FGF-FO, passer la main. Nous la remercions pour son travail et militantisme au sein de l’organisation syndicale européenne des services publics. Carola FICHBACH-PYTTEL met également un terme à son mandat de secrétaire générale de la FSESP, poste qu’elle occupe depuis 1996.

Ce congrès condamne fermement la politique d’austérité mise en œuvre à l’échelon européen issu du traité budgétaire. Son inefficacité est patente! partout où est elle mise en oeuvre elle ne provoque que régression sociale, perte de services publics, paupérisation des salariés.

Cette politique aux conséquences désastreuses occupe la majeur partie des débats. « La FSESP rejette les politiques brutales d’austérité qui sont à la fois injustes et inefficaces (…). Ces politiques ont de graves répercussions sur l’offre et la qualité des services publics, elles entraînent l’augmentation de la pauvreté et la hausse du chômage – en particulier chez les jeunes – et portent atteinte aux droits des travailleurs. » Ainsi débute la résolution générale soumise au congressistes.

La fédération FO des personnels des services publics et des services de santé est représentée par D. BERNUS, Y. KOTTELAT, A. FALBA et D. BIRIG complétée de S. BECUWE qui nous représente à l’internationale des services publics (ISP) organisation syndicale mondiale des services publics.

Le Secrétariat fédéral,

Toulouse, le 20 mai 2014

Share to Facebook
Share to Google Plus