Mains basses sur le Fonds d’Action Sociale à la CNRACL

Mains basses sur le Fonds d’Action Sociale à la CNRACL

Lors du dernier conseil d’administration de la CNRACL qui s’est tenu à Bordeaux les 3, 4 et 5 avril 2018, notre composante a été « estomaquée » par la désinvolture avec laquelle les représentants de la tutelle (direction de la sécurité sociale et direction du budget) ont traités le sujet des aides à accorder aux retraités les plus fragilisés pour 2018.

Les arguments invoqués sont les suivants :

« Tant que la nouvelle Convention d’Objectifs et de Gestion (la COG) ne sera pas applicable (car toujours en discussion) il ne sera pas possible de négocier au sein du conseil d’administration une évolution quelconque du montant des aides attribuables »

Par ailleurs, il est à noter une fois de plus que l’enveloppe financière du fonds d’action sociale de la CNRACL, n’a pas été consommée en sa totalité (en 2017) alors que les besoins sont de plus en plus importants.

Quelle n’a pas été notre surprise d’entendre les arguments avancés par la représentante de la sécurité sociale, à savoir que notre action sociale serait très (voire trop) généreuse. Pour ce qui concerne les retraités du secteur privé «  la CNAV » serait moins généreuse. « Un oubli de taille…les retraités du secteur privé bénéficient d’un fonds d’action sociale complémentaire relevant de l’ARRCO. »

Ceci étant, pour notre part nous avions été de ceux qui avaient proposé une évolution prudentielle du montant des aides à accorder de sorte à ne pas mettre en déséquilibre le budget alloué à l’action sociale.

Belle récompense pour notre positionnement dit raisonnable…

Mais ce n’est pas tout !…

Alors que l’enveloppe prévue avait été fixée, dès l’origine, à hauteur de 0,8 % de la masse salariale servie aux actifs territoriaux et hospitaliers soit environ 160 millions d’€uros pour 2018, le gouvernement précédant avait abaissé le dispositif à hauteur de 0,65 % de la masse salariale…

Désormais le montant des crédits affectés au FAS pour 2018 a été encore revu à la baisse et sera ramené autour de 5,8 %, 5,9 % de la masse salariale globale, soit une diminution de l’enveloppe disponible de moins 5 millions d’€uros (soit 125 millions d’€uros pour 2018).

Rappel : toutes les statistiques vont dans le même sens : un nombre de retraités de plus en plus important, donc de plus en plus de retraités ayant besoin d’aide (puisqu’en situation de fragilité) et les représentants du gouvernement qui ne cessent de nous convaincre que nous serions des privilégiés (voire des retraités gâtés). Qui croire ?

Alors nous posons une seule question : le Conseil d’Administration est tenu de respecter les règles imposées par l’Etat, ce que nous faisons et en guise de récompense l’enveloppe financière affectée au Fonds d’Action Sociale est de plus en plus réduite…

Pour nous il s’agit d’une véritable escroquerie à l’encontre de nos retraités.

Cela ne pourra pas durer en longtemps !

Car le Fonds d’Action Sociale de la CNRACL, une conquête chèrement acquise par nos anciens de FORCE OUVRIERE est à nous !…

INFO IMPORTANTE

Monsieur Jean Paul DELEVOYE, haut commissaire chargé de la réforme des retraites sera présent lors du prochain conseil d’administration à Bordeaux (en juin prochain)

Nous espérons à cette occasion avoir une idée de ce qui nous attend…

Circulaire élections du 6 décembre 2018 numéro 10 – infos ratios promu-promouvable

Chers Camarades, vous trouverez en annexe la circulaire que nous attendions depuis un certain temps. Nous en avons été destinataire ce soir à 19H30 !!! (avec certes un mot d’excuses de la DGOS) mais tout de même à un jour de la date butoir du 6 avril !!.
Les annexes transmises sont importantes également. Il y a le rétro planning des élections, ainsi qu’un document sur la représentativité Femme – Homme dans les listes électorales.
Nous venons d’être également informé par la DGOS que la négociation avec le guichet unique (DGAFP et Bercy) ne se sont pas passé comme nous le souhaitions pour les ratios promu-promouvable. Il semblerait que pour les catégories C le taux de promotion soit divisé par 2 !! Dans l’attente d’un document officiel (le texte de parution pour les ratios) il est urgent de continuer à mobiliser les agents !!
Nous vous souhaitons bonnes réception et lecture des textes.
Le secrétariat Fédéral

Communiqué de l’intersyndicale inter fonction publique

Vous voudrez bien trouver ci-joint un communiqué des organisations syndicales de la fonction publique. Ce communiqué intitulé :« Après un 22 mars puissant et déterminé dans la fonction publique, le gouvernement doit répondre aux exigences des agents», annonce la tenue d’une conférence de presse des organisations syndicales de la Fonction publique CFTC, CGC, CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires le 29 mars 2018.  

 

2018-03-27-COMMUNIQUE DE PRESSE DES OS FP APRES LE 22 MARS

PETITION POUR UNE FONCTION PUBLIQUE – POUVOIR D’ACHAT – STATUT – EMPLOIS ET CONDITIONS DE TRAVAIL

Chers Camarades,

L’ensemble des syndicats CFTC, CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU et SOLIDAIRES qui appellent à la journée de grève et de mobilisation du 22 mars prochain dans la fonction publique ont décidé de dynamiser les jours à venir avant cette échéance. Pour ce faire, une pétition (« papier » et sa version numérique) est proposée aux agents et plus largement aux usagers.

FO privilégie la version papier qui permet d’aller à la rencontre des personnels et de discuter avec eux des revendications et difficultés de leurs missions. Pour autant, la version numérique est disponible, ce qui permet à chacun d’entre vous d’utiliser tous les supports.

Tout en ayant bien conscience que la pétition n’est pas gage de réussite, elle est un outil qui peut sensibiliser les agents et d’ouvrir le nécessaire débat de la participation à la grève et aux manifestations du 22 mars 2018.

Merci de nous renvoyer pour le 22 mars vos pétitions « papier » soit par voie postale soit par scan.

Bonne mobilisation

Lien vers la pétition :     https://www.unepetition.fr/22marsfonctionpublique